75 millions d’euros pour la sécurité des hôpitaux

La ministre de la santé, Marisol Touraine, vient d’annoncer un plan d’investissement de 25 millions d’euros par an sur les trois prochaines années pour la sécurité des hôpitaux. Cela se traduira par la publication de nombreux appels d’offres au cours des prochains mois.

Quelques chiffres sur l’insécurité en milieu hospitalier

Le milieu hospitalier est l’un des plus touchés par l’insécurité. L’Observatoire National des Violences en milieu de Santé (ONVS) recense chaque année les faits de violences ayant eu lieu. En 2014, ce ne sont pas moins de 14 502 signalements qui ont été recueillis (72% sur des personnes et 28% sur des biens) contre 12 432 en 2013. Et il y en a sûrement eu davantage puisque les actes de violences ne sont pas tous déclarés par les établissements de santé.

En d’autres termes, 18 000 victimes ont été recensées en 2014, cela signifie qu’un hospitalier est victime toutes les 30 minutes d’un acte de violence.

Le plan d’investissement de l’État 

Face à ce nombre effrayant, l’État a annoncé il y a quelques jours qu’un plan d’investissement sera lancé sur les trois prochaines années. Avec un budget de 25 millions par an, 75 millions d’euros au total seront investis dans la sécurité du milieu hospitalier.

Si le secteur hospitalier a toujours été particulièrement frappé par la violence (angoisse, tension, …), ce plan d’investissement arrive au moment où la menace terroriste est à son apogée.

Ce que prévoit ce plan d’investissement

Ce plan prévoit d’augmenter la sécurité des hôpitaux sous divers aspects pour lutter à la fois contre les violences courantes mais aussi contre les menaces terroristes. Bien évidemment les fonds permettront d’équiper les établissements en matériel de vidéo-surveillance et de sécurisation mais aussi en personnel. Des patrouilles mobiles seront ainsi déployées sur les établissements les plus exposés aux violences.

Face à la menace terroriste, le plan prévoit de renforcer la sécurité des établissements accueillant les victimes des attentats pour éviter « le risque de sur-attentat ». Des formations de vigilance, prévention et réaction face à une menace d’attentat seront également mises en place pour préparer les personnels.

 

En tant que distributeur officiel autorisé par l’État, Libel sera en mesure de vous fournir tous les appels d’offres concernant la sécurité des hôpitaux.
Pour en savoir plus, contactez-nous au 0472742231 ou consultez notre site internet

 

Pour en savoir plus :

Illustration Freepik

%d blogueurs aiment cette page :