Les différentes certifications du BTP

Dans le domaine de la construction, les certifications sont essentielles pour mettre en valeur le professionnalisme d’une entreprise. Ces qualifications sont un gage de qualité et permettent aux acheteurs de faire confiance à l’entreprise qu’ils vont engager.Qualibat

Qu’est-ce qu’une certification ?

Les certifications sont définies aux articles L 433-3 à L 433-11 du Code de la Consommation. Ces articles stipulent qu’une certification est :

« l’activité par laquelle un organisme, distinct du fabricant, de l’importateur, du vendeur, du prestataire ou du client, atteste qu’un produit, un service ou une combinaison de produits et de services est conforme à des caractéristiques décrites dans un référentiel de certification.
Le référentiel de certification est un document technique définissant les caractéristiques que doit présenter un produit, un service ou une combinaison de produits et de services, et les modalités de contrôle de la conformité à ces caractéristiques. »

D’autre part, il est indiqué dans le Code de la Consommation que seuls des organismes accrédités par l’État peuvent remettre des certifications et qu’il est formellement interdit pour une entreprise de faire croire faussement qu’elle détient une certification.

Comment une entreprise de BTP peut-elle obtenir une certification ?

Une entreprise qui souhaite obtenir une certification doit obligatoirement faire appel un organisme certificateur accrédité par le COFRAC (Comité Français d’Accréditation). En effet, seuls ces organismes sont reconnus par l’État et peuvent remettre une certification.

L’organisme certificateur, s’il estime que l’entreprise le mérite, peut lui remettre une certification précise (concernant un aspect particulier) d’une durée limitée. Durant cette période, l’organisme certificateur continue d’effectuer des contrôles auprès de l’entreprise pour s’assurer qu’elle mérite toujours la certification qui lui a été remise.

Une certification est donc un véritable gage de qualité contre lequel les acheteurs n’ont aucun doute à avoir.

Quelques exemples de certifications.

Comme nous l’avons rapidement dit plus haut, les certifications peuvent faire référence à divers aspects de l’entreprise. Ainsi, elles peuvent se référer à la qualité du service mais aussi à l’impact sur l’environnement, ou encore à l’aspect purement organisationnel de l’entreprise. Les entreprises peuvent également décrocher des Labels, gages de qualité eux ausCertifications BTPsi. Attention toutefois, car les Labels peuvent être publics ou privés (contrairement aux certifications qui sont remises par un organisme accrédité par l’État).

Un petit tour d’horizon des certifications les plus répandues dans le domaine du BTP 

Marque NF Maison Individuelle: la marque NF est la plus connue des français, elle distingue les meilleures produits et services de France quel que soit leur domaine d’activités. Dans le domaine de la construction, c’est incontestablement la marque NF Maison Individuelle qui est la plus importante. Elle reconnaît la qualité technique de la construction.

Norme BBC (Bâtiment Basse Consommation) : destinée à des bâtiments dont la consommation d’énergie est inférieure à la consommation de référence standard. La consommation concerne à la fois le chauffage, la ventilation, le refroidissement, l’éclairage et la production d’eau chaude.

Désamiantage NFX 46-010 : cette norme est spécifique aux entreprises réalisant des travaux d’amiante. Elle regroupe tous les aspects listés dans la réglementation relatifs aux travaux effectués sur des chantiers contenant de l’amiante.

CQP Poseur de canalisations : il s’agit d’un Certificat de Qualification Professionnelle consacré aux professionnels qui préparent le terrain, les outils et matériaux en vue de poser des canalisations.

CQP Compagnon Canalisateur : de la même manière que le CQP Poseur de Canalisations, celui-ci s’adresse aux professionnels qui exécutent les travaux de pose de canalisations. Leur responsabilité est plus importante que celle des poseurs car leur activité demande de connaître les règles de sécurité mais aussi une grande maîtrise technique.

Label Bâtiment Bas Carbone (BBCA) : crée en 2016, ce Label vise à réduire l’empreinte carbone des bâtiments durant toute leur vie.

Autres certifications, non spécifiques au BTP

ISO 9001 : il s’agit de la norme internationale de management de la qualité qui prend en compte – entre autres – l’implication des différents services de l’entreprise, l’orientation et le suivi du client, mais aussi l’effort d’amélioration continue.

ISO 14001 : il s’agit d’une norme environnementale internationale remise à des entreprises qui connaissent et limitent leur impact sur l’environnement.

Reporting RSE : cette certification permet de mettre en valeur les entreprises qui s’engagent dans une démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Pour en savoir plus sur la RSE, vous pouvez lire notre article Pourquoi lancer une politique RSE dans mon entreprise ?

Label Diversité : créé en 2008 par l’État, ce label reconnaît l’engagement d’une entreprise contre les discriminations quelles qu’elles soient. L’État a ainsi défini 20 critères de discrimination qui peuvent toucher à des caractéristiques diverses des salariés et collaborateurs. Ces critères sont, entre autres : l’origine, le sexe, l’âge, les mœurs, l’orientation sexuelle, la religion, l’état de santé, le nom, l’apparence physique,…

 Label Origine France Garantie : crée en 2011, ce Label est destiné aux produits dont 50% au moins du prix de revient est acquis en France ou dont les caractéristiques essentielles ont été données en France.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :